Les apprenti·es confronté·es à la réalité

Depuis un an, une équipe d'apprenti·es réalise des tâches et des projets concrets pour la communauté de l'ETH Zurich. Un premier examen du projet pilote montre que cette approche pratique fonctionne: le programme a permis à de jeunes stagiaires dans les domaines de l'informatique, de la conception de médias interactifs et de la gestion d'entreprise d'acquérir des compétences importantes pour le monde du travail.
L'équipe Young'n'Rising est composée d'un coach et de huit apprenti·es. (Image : Martin Schneider / ETH Zurich)

Créée en août 2019, Young'n'Rising est le nom de la nouvelle équipe interdisciplinaire d'apprenti·es de l'ETH Zurich. Composé d'un coach et de huit apprenti·es, le groupe fournit des services informatiques, de design et de communication aux client.es internes de l'ETH Zurich et de ses institutions affiliées, développant même leur propre identité de marque au cours du processus. Dans le cadre de la formation professionnelle pluriannuelle des apprenti·es, Young'n'Rising vise à leur enseigner des compétences telles que la manière de travailler de manière autonome, de faire face à la pression du temps, de gérer les attentes et de faire face à des ressources limitées. Il s'agit d'une sorte de «confrontation à la réalité», qui permet aux jeunes stagiaires de comprendre comment le monde du travail fonctionne réellement et à quelle vitesse les choses peuvent changer lorsqu'ils et elles travaillent sur un projet. Le plus grand projet de l'équipe à ce jour - une mission pour le Cybathlon 2020 - leur a montré à quel point la frontière entre le succès et la frustration peut être mince.

Jonas Wiesendanger et Yanick Moser, spécialistes en informatique en formation, ont été chargés de programmer une carte du monde interactive qui permettrait aux visiteurs et visiteuses d'en savoir plus sur les participant·es internationales et internationaux du Cybathlon via un écran tactile. Deux apprenti·es en conception de médias interactifs ont conçu l'interface de la carte. Yanick Moser s'est vu confier le rôle de chef de projet du groupe. «Tout le monde était en admiration devant un gros client comme le Cybathlon», dit-il. «Nous avons donc dû organiser une loterie pour attribuer le rôle de chef de projet.» Les apprenti·es ont dû travailler ensemble dans plusieurs disciplines, se coordonner au sein de leur équipe, partager des informations et veiller au respect des délais - un processus qui leur a permis de bénéficier des connaissances spécifiques de chacun·e dans leur domaine. «La conception n'aurait pas été aussi réussie si nous avions travaillé seul·es», explique Yanick Moser. Leur coach Martin Schneider a fait l'éloge du groupe pour son travail d'équipe. «Ils et elles ont une bonne dynamique de groupe et ont pu résoudre beaucoup de problèmes en travaillant ensemble», dit-il.

Expérimenter à travers les disciplines

Afin de mener à bien la mission pour le Cybathlon, Jonas Wiesendanger et Yanick Moser ont également dû acquérir des compétences en matière de développement de logiciels - des connaissances qui n'entraient généralement pas dans leur spécialisation. C'est un exemple de la manière dont Young'n'Rising permet aux apprenti·es de s'essayer à des domaines qui ne relèvent pas de leur discipline.

Une nouvelle expérience pour les deux apprentis consistait à négocier leurs tâches avec le client. Cela leur a permis de prendre en charge différentes parties du projet tout en apprenant à estimer le temps nécessaire et à suivre les délais. Cependant, en tant que jeunes apprentis, ils n'étaient pas encore habitués à dire «non» dans un environnement de travail. C'est ce qui a déterminé leur principale conclusion du projet: définir clairement le champ d'application dès le début pour éviter tout stress inutile par la suite.

L'équipe a travaillé sur le projet pendant six mois. La carte devait être dévoilée lors du Cybathlon en mai, mais la crise du coronavirus a obligé à reporter l'événement - laissant les apprenti·es sans aucun apport concret sur leur travail. «Nous aurions aimé voir les réactions des visiteurs», déplore Jonas Wiesendanger, «ça aurait été bien de savoir si nous en avons fait trop - ou pas assez».

La formation en informatique se renouvelle

Le programme de formation Young'n'Rising a été créé conjointement par le bureau de formation professionnelle des services informatiques, des services et des ressources humaines dans le cadre d'un effort de modernisation de l'apprentissage informatique en quatre ans. Les groupes de soutien informatique des départements et des organes centraux de l'ETH Zurich ont également été impliqués dans le développement de la formation. Pendant les deux premières années, les jeunes apprenti·es apprennent les bases de l'informatique dans le laboratoire d'apprentissage informatique. L'apprentissage interdisciplinaire est intégré dans le programme d'études, les spécialistes des systèmes et les développeurs et développeuses de logiciels étudiant côte à côte pendant les deux premières années du programme. Après cette formation d'introduction, ils et elles postulent ensuite pour des apprentissages dans différents départements de l'ETH Zurich. Marc Winkler, responsable du programme de formation professionnelle en informatique, explique : «En discutant avec d'autres formatrices et formateurs et d'ancien·nes apprenti·es, il est apparu clairement qu'il fallait mettre davantage l'accent sur le travail de projet et le travail qui s'étend à différentes professions». Bien que le programme Young'n'Rising soit encore dans sa phase pilote, il est déjà prévu de donner à tous les apprenti·es de troisième année en informatique, conception de médias et technologie des médias la possibilité de participer à l'unité spéciale de formation pendant six mois.

Un·e stagiaire en administration des affaires est affecté au groupe pendant plus d'un an et demi, ce qui assure la continuité malgré la rotation constante de la composition de l'équipe - un rôle important à remplir maintenant que la première génération de Young'n'Rising est sur le point de partir. Cependant, Jonas Wiesendanger et Yanick Moser n'hésiteraient pas à rester un peu plus longtemps : leur travail de projet pour Young'n'Rising a été une façon de témoigner de leur reconnaissance à la communauté de l'ETH Zurich.

Même lorsque l'ETH est passée aux opérations d'urgence, les apprentis de Young'n'Rising ont continué à aller de l'avant avec leur travail de projet. Ils ont joué un rôle essentiel dans la mise en place de la plateforme «Lern mit mir» (Apprendre avec moi), où les apprentis de l'ETH assurent le tutorat des jeunes étudiants. Ils travaillent également à renforcer la marque Young'n'Rising: les deux concepteurs de médias interactifs du groupe vont bientôt publier une courte vidéo pour mieux faire connaître les services du groupe. En outre, deux stagiaires en technologie des médias sont sur le point de rejoindre le groupe et de le renforcer. Les départements administratifs et académiques de l'ETH Zurich qui ont besoin d'un soutien peuvent soumettre leurs projets sur le site web de Young'n'Rising: https://young-n-rising.ethz.ch/